index des auteurs

La règle de quatre - Ian CALDWELL et Dustin THOMASON


Le sujet
En 1999, un étudiant de l'université de Princeton cherche à percer l'énigme cachée dans un livre vieux de 500 ans : l'Hypnerotomachia Poliphili de Francesco Colonna. Aidé par des amis (dont le narrateur), trahi par ceux qui se veulent être ses tuteurs, il trouvera le moyen d'échapper aux mensonges pour rejoindre le lieu secret du songe de Poliphile.

Le verbe
Sans l'avoir jamais formulé à voix haute, mon père m'a inculqué un principe : ne jamais se vouer corps et âme à un projet, si un échec risque d'anéantir toute perspective de bonheur.
Mon complément
Ce roman est tout simplement d'une incroyable ingéniosité mais recèle autre chose que le mystère apparent : il offre l'impalpable.
Comme tout dans l'univers nous sommes condamnés depuis notre naissance, à nous séparer. Le temps ne fait que mesurer cet éloignement. Si nous sommes des particules dans cet océan de distance, détachées d'une matrice originelle, notre solitude obéit à une loi immuable : elle augmente à mesure que nos années s'écoulent.
Le lire a serré mon coeur, me faisant ressentir tout au long des pages tournées, le même genre de symptômes que ceux décrits à la fin de ce livre écrit à quatre mains :
Mon coeur et un oiseau en cage qui trépigne d'impatience et bat des ailes en tous sens, si vive est la douleur de l'attente.
A vous de vous enfermer quelques jours à votre tour au coeur de cette quête à travers les siècles.

11 commentaires:

Semphyra a dit…

Quel optimisme débordant dans ce dernier extrait...

b onaventure a dit…

oui faut bien se sentir dans sa peau pour lire ce genre de livre, tu dois l'être alors....

Wictoria a dit…

>>>Semphyra : certes, ce n'est pas optimiste, mais je trouve que les mots sont bien choisis, et tellement vrais !

Cela dit, c'est en savourant les instants qui nous sont donnés en nous rapprocahnt ce ceux qu'on aime, que l'on peut être heureux de vivre, tout simplement. Sans oublier que ce n'est pas pour toujours...

>>>Bonaventure : ce livre est très original et instructif. Sur plein de sujets.
J'ai beaucoup aimé le lire. Je voulais l'écrire :-)

Philippe a dit…

Bonjour Wictoria !
Retour d'hibernation et donc retour vers un site que j'aime beaucoup. Je partage ton enthousiasme pour "La Règle de Quatre", allant jusqu'à acheter "Le Songe de Poliphile" de Francesco Colonna. Là, la lecture s'avère nettement plus difficile, compte tenu de la complexité de la langue et de l'hermétisme des illustrations, magnifiques au demeurant. J'imagine que tu dois adorer Arturo Perez-Reverte (Club Dumas, Le tableau du Maître Flamand, etc..). A tout de suite sur un autre de tes articles...

Dan a dit…

Bonjour Wictoria.

hélas, tous les livres ne tiennent pas leurs promesses ou, du moins, celles de certains critiques.

Wictoria a dit…

>>>Philippe : tu ne crois pas si bien dire en parlant d'Arturo Perez Reverte, qui est mon auteur contemporain et vivant favori ! Qu'il me fasse signe... De toute façon, je ne parle pas espagnol, alors des signes je lui en ferai sans aucun doute ! Je dois avoir un côté "italien" avec tous ces gestes que je fais avec mes mains...

>>>Dan : sans hésitation , je suis bien d'accord, les critiques, je les lis parfois, mais ne tient pas compte de leur avis ! Ce qui me fait choisir un livre plus qu'un autre : les conseils des proches : mes amis, puis l'auteur, le genre de l'histoire, l'époque de la narration. Heureusement il y a du choix...

Holly Golightly a dit…

De toute façon, pas mal de critiques littéraires ne lisent pas les livres dont ils parlent... Si, si...
Je pense acheter ce livre.

Wictoria a dit…

être payé à ne pas faire son travail...quel désohonneur !!!!
C'est pourtant un si beau métier que celui du "livre", de faire découvrir les meilleurs, pour peu qu'ils en vaillent la peine...

Holly Golightly a dit…

Hélas...
Si vous saviez comment ça fonctionne le milieu de la critique littéraire...
Renvois d'ascenseur, enjeux publicitaires, copinage et j'en passe...
Idem pour les prix littéraires.

Wictoria a dit…

Trafic d'influences parce qu'il y a des sommes d'argent en jeu...encore, toujours le profit...oui.
Acheter un livre c'est une chose, moi je préfère les lire et les recommander, voire les prêter ou les donner. Là, j'ai l'impression d'être utile et de faire plaisir...

Holly Golightly a dit…

Je pense comme vous.

Enregistrer un commentaire

les commentaires sont les bienvenus s'ils concernent le livre commenté ; j'ai activé la vérification des mots (désolée mais je reçois vraiment trop de "spam") ainsi que la modération des commentaires avant leur publication sur le site.