index des auteurs

Peter Pan - James Matthew BARRIE

Depuis que je lis avec attention et bonheur les mots de la délicate Holly, je découvre à quel point un auteur peut procurer l’envie de se surpasser. C’est avec un mélange de curiosité et d’envie que j’ai abandonné sans hésitation ma lecture en cours pour savourer Peter Pan de James Matthew Barrie.

Quoi ? Vous ignoriez que ce fut un conte avant d’être une pièce de théâtre, un dessin animé et un film ? Je suis actuellement plongée dans le délicieux pouvoir du pays de l’Imaginaire parfois confondu avec l’île redoutable, endroit secret et unique qui finit par fusionner dans nos inconsciences. Et quelle sublime idée que ce baiser suspendu au coin des lèvres, impossible à décrocher et à capturer mais qui ne cesse de donner l’envie d’être arraché… Je crois que j’ai aujourd’hui moi aussi ce baiser accroché !

"Tous les enfants grandissent. Tous, sauf un." Peter Pan est cet enfant qui refuse de grandir. Savez-vous pourquoi nous ne savons pas voler ainsi que nous devions le faire dans notre jeunesse ? Parce que ne sommes plus joyeux, innocents et sans cœur. C’est en tout cas, la raison invoquée dans le roman de JAMES MATTHEW BARRIE, véritable père de ce personnage fantaisiste.

Je dois avouer que le style de Barrie est ingénieux : il écrit dans une forme personnelle, tour à tour acteur ou spectateur. Il décide ou subit l’histoire, observe et fait observer. Ainsi, l’auteur devient un personnage qui sort du livre, s’interpose entre nous et les pages, murmure à notre oreille ses propres interrogations, argumente ses jugements définitifs, nous offrant un panorama sans égal de ce pays Imaginaire, ce qui donne au texte un rythme vivant, où nous nous retrouvons engloutis...

Mon extrait favori (il est long mais très important pour moi) :
Bien plus que la douleur elle-même, ce procédé déloyal laissa Peter hébété, complètement désarmé. Il contemplait l’adversaire avec des yeux horrifiés. Tous les enfants éprouvent cette révolte, la première fois qu’on les prend par traîtrise. Lorsqu’ils viennent vers vous pour vous appartenir, ce qu’ils attendent de vous, c’est que vous vous comportiez loyalement. Si vous trichez, ils vous aimeront encore mais ne seront plus jamais les mêmes. Aucun enfant ne guérit jamais de cette première trahison. Aucun hormis Peter qui en faisait souvent l’expérience mais oubliait toujours. Je suppose que c’est cela qui le distinguait vraiment des autres. On aurait pu rêver plus charmant tableau mais il n’y avait personne pour le voir, si ce n’est un étrange garçon qui regardait derrière la fenêtre. Il lui arrivait de connaître des félicités inouïes, interdites aux autres enfants, mais en ce moment, il regardait à travers la vitre la seule joie qui lui était à jamais refusée.

5 commentaires:

Holly Golightly a dit…

Tiens, je ne connais pas cette édition dont tu as mis l'image !

Quel joli commentaire !
Le passage que tu as choisi est fondateur, je crois, de la personnalité de Peter (et des autres enfants d'ailleurs). Je perçois les choses ainsi.
Barrie est très psychologue.
J'en dirai plus, bientôt, sur le site en cours.
Je suis heureuse que tu aies relevé ces lignes.

Wictoria a dit…

Holly, j'ai trouvé l'image sur mister google, c'est celle que j'ai trouvé la plus jolies.

J'ai mis tes sites en liens pour celui qui souhaite en savoir plus...

Holly Golightly a dit…

Merci beaucoup Wictoria.
Ne possédant pas cette édition, je pense l'acquérir !

Wictoria a dit…

"celle que j'ai trouvé la plus jolie" sans le "s"...

Hélas, chez Blogger il est impossible de corriger les fautes, je tape trop vite en songeant à autre chose, ce qui ne favorise pas la concentration...

Holly : j'espère que tu vas la trouver cette édition, pour compléter ta collection :-)

Holly Golightly a dit…

Non, on ne peut rien corriger avec Blogger. J'en sais quelque chose !

Je vais partir aux trousses de cette édition dans la journée.

Enregistrer un commentaire

les commentaires sont les bienvenus s'ils concernent le livre commenté ; j'ai activé la vérification des mots (désolée mais je reçois vraiment trop de "spam") ainsi que la modération des commentaires avant leur publication sur le site.