index des auteurs

La nuit de l'oracle - Paul AUSTER

Traduction par Christine Le Bœuf

Le sujet
Sydney Orr, un écrivain se remet à vivre lentement après un grave accident, et entreprend d'écrire un roman, binetôt, plusieurs récits prennent forme dans son univers, des pistes envisageables pour garnir les pages blanches d’un nouveau et mystérieux cahier bleu.

Le verbe
Il prononça ce petit discours avec une telle solennité, un sens si grave de ses ambitions et de son engagement que je me sentis ému, je l’avoue. Quel sorte de papetier était-ce, me demandai-je, qui dissertait pour ses clients sur la métaphysique du papier, qui se considérait comme investi d’un rôle essentiel dans les innombrables affaires de l’humanité ?
Mon complément
Voici un livre que je regrette de n'avoir pas lu plus tôt ! Peut-être n'était-ce pas l'heure ? L'histoire de la nuit de l'oracle, n'est pas une histoire, mais plusieurs, imbriquées les unes dans les autres, un peu comme un récit gigogne et vertigineux, l’enveloppe externe étant celle du narrateur Sid.
Je n'avais aucune idée de la façon de commencer. Le but de l'exercice était moins d'écrire quelques chose de particulier que de me prouver à moi-même que j'avais encore la capacité d'écrire – ce qui signifiait que peu importait ce que j'écrivais, du moment que j'écrivais quelque chose. N'importe quoi aurait fait l'affaire, n'importe quelle phrase aurait été aussi valable qu’une autre mais, tout de même, je n’avais pas envie d’entamer ce carnet avec une quelconque stupidité et je pris donc mon temps, en contemplant les petits carreaux sur la page, ces rangées de lignes bleues qui s’entrecroisaient sur la blancheur et la transformait en un champ de petites cases identiques et, tandis que je laissais mes pensées entrer et sortir de ces enclos finement tracés, le souvenir me revint d’une conversation que j’avais eue quelques semaines plus tôt avec mon ami…
La lecture de ce roman fut la source d’un grand moment d’exaltation, de plénitude, de rires et de larmes. J'aime entrer littéralement dans chaque livre qui me parle, qui me plaît : je plonge dans un univers qui me ressemble, et je suis bien.

12 commentaires:

Antony a dit…

bah, ca semble bien marcher, puisque je vais tenter de le trouver avant la fin de cette semaine ;)

Wictoria a dit…

:) si tu ne le trouves pas je me ferai la joie de t'expédier mon exemplaire... coûte que coûte :)

dda a dit…

J'ai lu quelques uns des P Auster, mais pas encore celui-ci. Un jour peut être. Je suis restée sur ma faim avec le Brooklin Follies. Je m'attendais à quelque chose de génial après le Livres des illusions.
Par contre, j'ai rien compris à la Trilogie. Ce ne devait sans doute pas être le bon moment. Un autre jour peut être !

Holly Golightly a dit…

Austérienne devant l'Eternel, j'ai tout lu.
Je l'adore.
Mais ce dernier opus m'avait un peu déçue, mais Auster, c'est le meilleur.
http://rosesdedecembre.blogspot.com/2005/10/brooklyn-follies.html

Holly Golightly a dit…

http://rosesdedecembre.blogspot.com
/2005/10/brooklyn-follies.html

Holly Golightly a dit…

Pardon pour ces commentaires à répétition.
Ce que je préfère de lui : Le livre des illusions, son chef-d'oeuvre selon moi, et la Trilogie bien entendu, qui est un CHOC.

Wictoria a dit…

Dda : je vais entreprendre la lecture de tous ses livres, au fur et à mesure, bien sûr !

Holly : à lire ton avis, je vais poursuivre avec "Le livre des illusions". Le titre me plait énormément, quant à l'auteur...il me plait intérieurement et extérieurement ;)

Pour l'heure, je suis "Dans les bois éternels" avec le commissaire Adamsberg, un autre brun ténébreux et poète...
Tout pour plaire ;)

Holly Golightly a dit…

Auster est beau... Aïe aïe.
Et si brillant !
Sa femme est également tout ceci.
Tout ce que j'aimais, par exemple, est un fotr bon roman.

berlioz a dit…

Il est sur ma liste. Même si Paul m'a déçu parfois, je garde un bon souvenir de chaque opus lu. Le dernier fut 'Le livre des illusions' qui m'a complètement réconcilié avec lui.

Wictoria a dit…

Berlioz : je vais me procurer d'urgence ce livre des illusions, j'espère ne pas perdre les miennes ;)

dda a dit…

J'ai lu ce livre durant mes congés. Et j'ai dû passer à coté. Ces si longues notes de bas de pages, digressions m'ont un peu perturbées. Sinon, j'avoue apprécier le style de l'auteur. C'est le mélange de toutes ces histoires différentes qui ne me convenait donc pas. Ou alors, ce ne devait pas être le bon moment. Je ne sais.

Wictoria a dit…

Oui Dda, je me souviens de ces notes de bas de page presque aussi longues que le paragraphe lui-même :)
Cela ne m'a pas trop gênée, en revanche je n'aime pas trop les livres où les renvois sont à la fin du document...

Enregistrer un commentaire

les commentaires sont les bienvenus s'ils concernent le livre commenté ; j'ai activé la vérification des mots (désolée mais je reçois vraiment trop de "spam") ainsi que la modération des commentaires avant leur publication sur le site.