index des auteurs

Le maître des illusions - Donna TARTT


Le sujet
Un groupe d'étudiants tentent d'approcher le monde de l'invisible lors d'une cérémonie durant laquelle ils se mettent en transes. Lors de cette bacchanale, ils tuent un homme et dissimulent leur forfait. Commence alors leur descente aux enfers de la conscience. Le maître des illusions, c'est Dyonisos qui apparaît entre deux mondes, la mort et la vie, l'errance de la lucidité, être nulle part et partout à la fois.

Le verbe
"Nous n'aimons pas le reconnaître mais l'idée de perdre contrôle est quelque chose qui fascine plus que tout, ou presque, les gens aussi contrôlés que nous le sommes. Tous les peuples vraiment civilisés - les anciens non moins que nous - se sont civilisés par la répression volontaire du soi archaïque, animal."
Mon complément
L'histoire est admirablement écrite sur plus de 700 pages qui se lisent avec un intérêt constant, voire grandissant. Pour preuve mes réveils nocturnes que je ne pouvais apaiser sans lire quelques chapitres pour avancer dans la trame.
Certaines choses sont trop pénibles pour être appréhendées sur le coup. D'autres encore - nues, grésillantes, d'une horreur indélébile - sont trop terribles pour être jamais admises. Ce n'est que plus tard, dans la solitude, le souvenir, que pointe la compréhension ; quand les cendres sont froides, que les affligés se sont retirés, qu'on regarde autour de soi pour se retrouver - à sa grande surprise - dans un monde entièrement différent.
Mes amis du Canada (Antony, Marco) apprécient eux aussi ce livre. J'ai comme l'impression d'une communion partagée au-délà du temps et des distances.

8 commentaires:

Gaëlle a dit…

Superbe extrait, fort bien choisi, pour ce roman que j'ai adoré aussi. Je te conseille par la même occasion "Le petit copain", le deuxième livre de Donna Tartt, qui est une merveille. Cette dame écrit une fois tous les dix ans, mais elle donne beaucoup au lecteur et il lui faut par conséquent de longues gestations. J'ai pour elle une grande admiration. Elle représente aussi pour moi la lenteur et la patience nécessaire pour créer quelque chose qui ne soit pas dans l'éphémère. Et ce faisant, elle fait partie des dinosaures, dans cette époque où il faut produire sans cesse, nourrir la bête sans relâche de peur d'être ignoré par le système. Mais je suis persuadée que son combat est le bon. Bonne journée Wictoria !

dda a dit…

Moi aussi, j'ai été bien accro au "Maitre des illusions" et aussi au "petit copain". Des livres qui quand on les commence nous intriguent parce que l'on ne voit pas trop où l'auteur veut nous emmener mais par la suite,.... nous sommes ferrés (comme des poissons) et il est trop tard. Pour notre plus grand bonheur !
J'ai hâte de lire le prochain.

Antony a dit…

deja dit Wic, mais ce bouquin est vraiment pour moi une reference dans le genre. Rares sont les bouquins lu deux fois chez moi, et bien il en fait parti ! ravi que tu es aime !

DesMurmures a dit…

Le livre est facinant, mais il faut tout de même avouer que s'est parfois un peu longuet, qu'elle en met un peu beaucoup sur la Tartt(ine), Donna.

berlioz a dit…

Echange de bons procédés, je le note.

Wictoria a dit…

Gaelle, 10 ans pour un roman, je comprends qu'il soit si dense... J'aime la densité :)

Dda : un poisson "ferré" : je crois que je suis effectivement attiré comme un aimant vers son style :)

Antony : je suis comme toi ravie que l'on aime le même genre de livres :)

Desmurmures : ce qui m'a paru long c'est le temps entre mes lectures, cela dit, j'imaginais une histoire, un dénouement beaucoup plus sombre...

Berlioz : j'espère que tu me diras ton impression :)

Mademoiselle Swann a dit…

Alors que nombre d'entre vous ont aimé je vais aller à l'encontre de toutes vos éloges et m'en excuse mais pour moi, ce livre reste un mauvais souvenir de lecture. On en espère beaucoup car tout fait envie: la couverture, le résumé, le titre, les cent premières pages et finalemnt suivent 600 pages vides et sans matière...que ce livre me parut long et indigeste!

Wictoria a dit…

le livre est un objet plein de mystères Mademoiselle Swann, et les mystères ne s'expliquent pas :)

Enregistrer un commentaire

les commentaires sont les bienvenus s'ils concernent le livre commenté ; j'ai activé la vérification des mots (désolée mais je reçois vraiment trop de "spam") ainsi que la modération des commentaires avant leur publication sur le site.