index des auteurs

Le livre des illusions - Paul AUSTER

Traduction par Christine Le Bœuf

Le sujet
Il est interdit de laisser derrière soi la moindre trace.
Cette phrase tirée du roman résume à mes yeux la pugnacité lancinante ressentie tout au long de l'histoire, ou devrais-je dire, des histoires. David, un homme brisé par la mort accidentelle de sa femme et de ses deux fils, trouve une issue à l'enfermement qui est le sien dans la rédaction d'un livre à la mémoire d'un acteur-réalisateur de films muets, Hector Mann, depuis longtemps disparu. Mais Hector n'est pas mort. Il a pris une nouvelle identité en même temps qu'une résolution aussi absurde qu'inhumaine : poursuivre son oeuvre cinématographique avec la promesse qu'elle soit entièrement détruite après sa mort. Alors David va devenir l'observateur impuissant de l'enchaînement de circonstances implacables qui lui arracheront son nouvel amour.

Le verbe
Je ne savais toujours pas qui j’étais, je ne savais pas ce que je voulais et, jusqu’à ce que je trouve un moyen de vivre à nouveau en compagnie d’autrui, je continuerai à n’être qu’une chose à moitié humaine.
Mon complément
Dans ce livre, encore une fois très bien écrit mais que j'ai moins aimé que La nuit de l'oracle, Paul Auster nous entraîne dans le monde de l'oeuvre. L'art est une illusion, comme la vie. La création artistique ne dure qu'un instant, personne ne sait combien de temps dure ce moment. De même, l'amour est une illusion. Je pense qu'il est bon et urgent de croire à cette illusion.

8 commentaires:

Ego a dit…

Pour moi c'est l'inverse : j'ai très nettement préféré Le Livre des illusions à La Nuit de l'oracle (j'ai notamment trouvé les nombreuses et longues notes de ce dernier très pénibles, interrompant sans cesse le cours de la lecture). Les goûts et les couleurs, n'est-ce pas... mais j'apprécie beaucoup le choix de la citation et ta propre conclusion.

Wictoria a dit…

C'est vrai que la nuit de l'oracle rebondit sans cesse d'une histoire à l'autre, cela ne m'a pas gênée car je crois que je ressemble un peu à ce comportement : rebondissant d'une idée à une autre...
Tu vois je ne suis pas une vraie "critique", mais je sais dire ce que je pense...
Merci :)

berlioz a dit…

j'eus été mari que tu sois déçue puisque je t'en avais parlé dans un commentaire à ta note sus mentionnée. Il faut que je me procure La nuit de l'Oracle (ce qui ne devrait pasêtre difficile) pour me faire une idée par moi même.

Wictoria a dit…

Berlioz : bien sûr, je me souviens de ton commentaire :) j'aime Auster dans sa globalité : avec ses élans et ses éventuels défauts...je cherche, je cherche ;)

Ego a dit…

J'ai aussi beaucoup apprécié dans ce livre la précision des détails concernant Hector Mann, l'aspect si véridique de sa biographie (au point que je me suis longtemps demandé s'ils s'agissait d'un personnage ayant réellement existé ou si Auster l'avait inventé). À mon avis, la véritié se situe entre les deux : probablement l'auteur s'est inspiré de véritables acteurs de l'époque. D'ailleurs, Paul Auster n'est pas étranger au cinéma, qui écrivit le scénario de plusieurs films, dont l'excellent Smoke, de Wayne Wang, interprété par William Hurt et Harvey Keitel.

Wictoria a dit…

Ego : je me demande si je n'ai pas vu ce film...
En tout cas, j'ai Lulu on the bridge en DVD, mais je ne l'ai pas encore vu (avec Mira Sorvino et Harvey Keitel encore lui !).

Il faudra que je m'intéresse à la "chose" ;) un de ces soirs.

mercedes a dit…

j'ai eu une période où je dévorais paul auster, et puis, et je ne sais^plus à quel moment, et pour quel livre je n'ai plus du tout eu envie de le lire
as-tu lu la musqiue du hasard? je crois que, avec la trilogie, c'est celui qui m'a le plus marqué...

Wictoria a dit…

Non Mercedes je n'ai pas encore lu ce livre, mais la trilogie est dans ma liste...cependant je varie les lectures. En ce moment je suis dans la France du 17ème siècle, époque de Blaise Pascal, avec La conjecture de Fermat : une histoire de secret dans le domaine du chiffrement, les maths et autres divertissements : en un mot j'adore le dépaysement :)

Enregistrer un commentaire

les commentaires sont les bienvenus s'ils concernent le livre commenté ; j'ai activé la vérification des mots (désolée mais je reçois vraiment trop de "spam") ainsi que la modération des commentaires avant leur publication sur le site.