index des auteurs

La conjecture de Fermat - Jean d'AILLON


Le sujet
L'histoire se situe fin 1643, alors que se prépare le congrès de Münster qui décidera des conditions de la fin de la guerre de Trente ans. Le comte de Brienne (secrétaire d'État aux Affaires étrangères) est en émoi : les dépêches codées qu'il envoie à ses ambassadeurs sont interceptées. Le bureau du Chiffre est dans la ligne de mire. Les répertoires secrets servant à la codification sont peut-être en possession de l'ennemi. Mazarin va demander au jeune Louis Fronsac d'enquêter à ses risques et périls, mais courageusement secondé par son fidèle Gaufredi, divers associés, sans oublier des femmes de tête !

Le verbe
Bien sûr, il ne faut pas que nos courriers tombent dans les mains de nos ennemis, ou se fassent voler leurs dépêches. Naturellement toute notre correspondance est chiffrée.
Aux premiers temps de la librairie, les livres étaient imprimés aux frais des auteurs et déposés chez des libraires. Ceux-ci n’étaient que des commerçants et l’auteur restait propriétaire de son œuvre.

Mon complément
De Paris à Toulouse, Jean d'Aillon nous balade dans de piètres carrosses cabossés qui cheminent cahin-caha sur des routes bordées de brigands pendus. Une originale et subjugante manière de découvrir la misérable vie des français de cette époque : saleté, sécurité très aléatoire des biens et des personnes. Une merveilleuse épopée qui nous fait rencontrer les grands logiciens de l'époque : Blaise Pascal, Pierre de Fermat, dont les raisonnements résonnent encore à nos esprits.

Sidérantes pages où l’on apprend que 26 est un nombre unique, non pas parce qu’il est le seul entier placé entre 25 et 27, mais entre un carré et un cube (25 est le carré de 5 et 27 est le cube de 3).

Un mot encore : quelle est donc cette conjecture de Fermat qui donne le titre à l'ouvrage ? Tout d'abord, il faut lire l'équation suivante : 52 = 32 + 42 (25 = 9 + 16) et annoncer la conjecture suivante :

  • un cube n'est jamais la somme de deux cubes
  • une puissance quatrième n'est jamais la somme de deux puissances quatrièmes
  • et plus généralement aucune puissance supérieure à 2 n'est la somme de deux puissances analogues.

Fermat aurait démontré cette conjecture, également connue sous le terme de "Diophante", ses calculs sont d'ailleurs évoqués dans le roman, mais il faudra attendre 1995 pour en retrouver la démonstration.

Lien externe

6 commentaires:

Audrey Hepburn a dit…

Salut Wictoria,

Ce mini compte rendu m'a l'air très alléchant!
Je l'ai lu en entier, sauf les extraits, car en arrivant vers la fin je savais que je voudrais lire ce livre!
Je l'ajoute sur ma liste. Hé hé hé. :)

dda a dit…

Moi, j'aime pas les maths ;-) mais je note ce livre tout de même. Peut être qu'en le lisant j'y comprendrait quelque chose à ces chiffres ;-).
J'aime beaucoup l'extrait sur les libraires et les auteurs. On en est loin de nos jours.

Wictoria a dit…

Audrey : c'est un livre que j'aimerai abandonné en "brookcrossing" tu vois et que tu le trouves alors, ainsi je ne serai pas la seule à en profiter et il serait entre de bonnes mains :)

Wictoria a dit…

Dda : dans ce livre, les maths restent dans la marge, au profit des êtres et de leur quête, il y a tout plein d'anecdotes sur les éditions d'époque, leur soumission à des règles très strictes (en gros plaire au Pape, rien de moins !), oui on est loin de ces temps là...

Holly Golightly a dit…

Cet auteur, si je ne m'abuse, a commencé par être auto-publié, avant d'être repéré par une véritable maison d'édition.
Cas très rare et d'autant plus remarquable.

Wictoria a dit…

Holly : j'ai acheté ce livre pour le titre car il m'a intriguée entre deux pages du magazine littéraire auquel je suis abonnée.
Ensuite, je suis allée voir sur internet de quelle histoire il s'agissait et je l'ai commandé. Si l'auteur a dû se faire éditer à son compte dans un premier temps, il a bien fait de se lancer, j'ose espérer qu'à présent, il est rentré dans ses "fonds"... J'ai son @dresse, je compte bien lui écrire un de ces jours...quand j'oserai !

Enregistrer un commentaire

les commentaires sont les bienvenus s'ils concernent le livre commenté ; j'ai activé la vérification des mots (désolée mais je reçois vraiment trop de "spam") ainsi que la modération des commentaires avant leur publication sur le site.