index des auteurs

L'automate de Nuremberg - Thomas DAY

Un livre de ma sélection "défi du nom de la rose"

120 pages

Le sujet
Melchior est un automate androïde en bois, créé pour jouer aux échecs par Viktor Hauser, un ancien médecin, inventeur génial. Au cours de la débâcle russe face aux armées napoléoniennes, le tsar lui rend sa liberté. Melchior décide alors de retourner à Nuremberg pour revoir son "père" afin de lui demander quelques améliorations et surtout, que celui-ci réponde à une question essentielle : possède-t'il une âme ?
Accompagné d'Igor, un géant chargé de sa sécurité, Melchior arrive à Nuremberg trop tard : son père vient d'être assassiné. Il décide de se réfugier en Angleterre. Mais Viktor n'a pas eu qu'un seul "fils" : deux autres progéniture sont dans la nature : Kaspar, l'aîné humain a fugué et le petite dernier Baltazar est un pur esprit (volatile) : un esprit qui a le pouvoir de s'incarner dans n'importe quel corps. Un esprit qui se prend pour un archange.

Le verbe
Il m'est déjà arrivé d'être attaqué par des parasites, ce souvenir (mes boiseries pleines de trous minuscules et, à l'intérieur, le mouvement de larves claires) est si horrible que je ne peux l'effacer de ma mémoire (j'ai essayé à plusieurs reprises, sans jamais y parvenir car je n'arrive pas à le localiser précisément, un peu comme s'il avait infecté tous mes autres souvenirs et se trouvait en eux sous forme de pièces détachées capables de s'assembler instantanément). (p.33)
Mon complément
Un excellent récit de science-fiction uchronique mettant en scène de façon très intelligente et "humaine" un automate qui rédige son journal. Le lecteur est censé lire le "cinquième journal de Melchior Hauser" (collection privée de Léopold Sédar Senghor). Nous découvrons attentivement les sentiments de Melchior, ses minutieuses observations, ses dialogues, façon de parler car Melchior n'a qu'un seul sens : la vue et il n'a pas de voix. A ses côtés, nous survolons les drames des champs de batailles, nous l'assistons en tant qu'ingénieur ferroviaire en Angleterre, nous l'accompagnons pour son dernier voyage en Afrique, où il observe avec perspicacité les comportements humains. Un très bon moment de lecture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les commentaires sont les bienvenus s'ils concernent le livre commenté ; j'ai activé la vérification des mots (désolée mais je reçois vraiment trop de "spam") ainsi que la modération des commentaires avant leur publication sur le site.