index des auteurs

Le club des philosophes amateurs - Alexander McCALL SMITH

Alexander McCall Smith, 2004 « The Sunday Philosophy Club »
Editions des Deux Terres, 2005

Le sujet
Ecosse, Edimbourg. Isabel Dalhousie, la quarantaine, divorcée, philosophe fortunée, travaille dans sa grande maison victorienne à recevoir et sélectionner les articles dignes de paraître dans sa "Revue d’éthique appliquée". Elle est égalemement présidente du club des philosophes amateurs d’Édimbourg. Ayant été témoin de la mort d'un jeune homme tombé devant ses yeux un soir à l'opéra, elle décide de comprendre ce qui s'est passé, elle ne croit guère à la thèse du suicide ou de l'accident mais se persuade que le jeune a été assassiné.

Le verbe
Les murs étaient ornés de photographies et de reproductions encadrées, mélangeant sans doute les goûts du propriétaire et ceux des occupants. Les yeux d’Isabel passèrent de l’une à l’autre : une vue des chutes de la Clyde (propriétaire) , A Bigger Splash, de David Hockney, et les philosophes amateurs, de Vettriano (locataires) ; l’île d’Iona, de Peploe (propriétaire). Elle sourit au Vettriano. A Edimbourg, les autorités en matière artistique le dénigraient avec virulence, mais il restait résolument populaire. Pourquoi ? Parce que ces tableaux racontaient quelque chose de la vie de ses personnages (du moins de personnages qui dansaient sur la plage en tenue de soirée), fixaient un fragment d’histoire comme ceux d’Edward Hopper. Voilà pourquoi Hopper inspirait tant de poèmes : le spectateur avait le loisir d’inventer le reste de l’histoire. Que font là ces gens ? A quoi pensent-ils ? Que feront-ils ensuite ? (p.110)

Mon complément
J'ai peur de ne pouvoir traduire à quel point ce livre est tout simplement génial. Bien écrit, abordant des thèmes sérieux avec suffisament de finesse pour ne pas être moralisateur. Sous couvert d'une enquête autour d'une mort inexpliquée et inexplicable, il est en fait question de pouvoir, de morale, ou est le bien et le mal ? Il est aussi question d'amour ; doit-on se contenter d'éprouver une simple attirance ou chercher quelqu'un avec qui partager des idées plus profondes ? Doit-on mentir à ceux qu'on aime pour les protéger ? Isabel est une fille somme toute sympatique, voilà qui donne envie d'en savoir plus des histoires que lui a concocté l'auteur.

Voici les tableaux dont il est question dans l'extrait choisi :

Hockney

Vettriano

People

5 commentaires:

anjelica a dit…

Je n'ai jamais lu cet auteur et cela me semble intéressant alors je le note :)

Ondine a dit…

Moi aussi je note... et ce qu'ils sont inspirants ces tableaux!

Wictoria a dit…

Anjelica
c'est un livre qui se lit facilement et qu'on ne peut pas trop lâcher avant la fin !

Ondine
note, note...j'en ai d'autres dans ma hotte :)

Oh la baleine a dit…

Je le connaissais au départ avec sa série de "détective au Botswana". C'est absolument magique, le pays, vraiment retranscrit sans carricature, simplement et en même temps cette émotion, innocence/crédulité des botswanais.
En tout cas merci je ne savais pas que ce livre allait avoir une suite...(en français).

Wictoria a dit…

j'ai très envie de lire les histoires au Botswana que j'ai découvert en lisant la "bio" de cet auteur, dépaysement garanti je pense...

Enregistrer un commentaire

les commentaires sont les bienvenus s'ils concernent le livre commenté ; j'ai activé la vérification des mots (désolée mais je reçois vraiment trop de "spam") ainsi que la modération des commentaires avant leur publication sur le site.