index des auteurs

La formule préférée du professeur - Yoko OGAWA

Yoko Ogawa, 2003
Actes Sud, 2005
traduit du japonais par Rose-Marie Makino-Fayolle

Le sujet
La jeune mère célibataire d'un garçon de 10 ans est employée par une association en tant qu'aide-ménagère. Elle est alors envoyée auprès d'un vieux professeur qui, suite à un accident, ne dispose plus que de 80 minutes de mémoire immédiate. Jour après jour, ils doivent refaire connaissance et patiemment, elle tente de lui rendre la vie plus facile, tout en s'attachant à cet étrange personnage qui a la manie d'épingler au revers de sa veste ses petits papiers "anti sèche". Un jour, le professeur la convainc de permettre à son fils de les rejoindre après la classe et entreprend d'apprendre au jeune Root (ainsi surnommé car sa tête est plate comme la barre de la racine carrée) le monde magique des mathématiques en aiguisant son intuition. Tous les trois, ils vont traverser un morceau de temps en compagnie des nombres, car les mathématiques sont les "lettres de dieu" avec lesquelles "il" a écrit l'univers. Vertigineux aphorisme !

Le verbe
Je supposais que pour compenser sa mémoire défaillante au bout de quatre-vingt minutes il notait les choses qu'il ne devait pas oublier, et que pour ne pas oublier où il avait mis ses notes il les agrafait sur son corps, mais de quelle manière accueillir sa silhouette était une question bien plus difficile pour moi que de lui dire ma pointure.

Mon complément
J'ai acheté ce livre, convaincue par l'avis de Flo "Thétoietlis" et je ne le regrette pas : c'est un superbe roman, tout y est admirable : les personnages, les mots, l'allure des consciences qui nous transportent dans cette incroyable et tendre histoire d'amitié, de profond dévouement entre de parfaits inconnus. Pas inconnus si l'on considère les liens invisibles qui les relient, comme les nombres amis : elle est "220" et lui est "284". Ceux qui sont hermétiques aux mathématiques se consoleront avec d'autres règles, celles du base ball. Personnellement, je n'ai aucune difficulté avec les démonstrations algébriques, tant la plume de Yoko est légère et habile.
Un livre dévoré en 2 jours. Je veux me nourrir de tous les autres à présent...

Nota bene : Savez-vous qelle est la formule préférée du professeur ?

Réponse : c'est l'identité d'Euler :
la formule la plus remarquable du monde :)
Lien externe

6 commentaires:

Florinette a dit…

Il faut à tout prix que je lise ce livre qui fait l'unanimité sur les blogs !!
Bon week-end Wictoria !

Serge a dit…

J'ai du mal à imaginer l'identité de Euler à la puissance Hippy (i PI) ;o)
L'algèbre cool, d'accord, mais quel impact aura-ce ( Bonjour Corneille!) sur les écoliers ? ;o)

Vi tout va bien! ;o)
Je t'embrasse ma VV, merci pour l'envie de lire ce livre...

PS: J'adore les maths. Et justement parce que des esprits possédant une puissance extrême ont inventé les "imaginaires". Fallait oser puiser dans cette force pour résoudre les problèmes. Pour bousculer les esprits trop cartésiens.
Mon seul regret scolaire est de ne pas avoir pu m'accrocher à la chimie. Là aussi il y a un monde merveilleux qui paraît très complexe, mais qui est pourtant à la source de toutes les technologies... Quand on pense qu'il suffit d'un peu de chaleur pour unir ou combiner des éléments, les plus petits soient ils... Les plus éloignés aussi... J'espère que tu comprends ce que je veux te dire. Bises à réactions VV ;o)

Lou a dit…

Tout à fait d'accord ! Je ne raffole ni du base-ball, ni des maths, mais j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre. Malheureusement je l'ai lu avant d'ouvrir mon blog, mais peut-être qu'un jour je prendrai mon courage à deux mains pour lui rendre hommage à mon tour !

Wictoria a dit…

Florinette
j'ai eu ma révélation avec cet auteur, j'en redemande !

Serge
j'ai tout compris mon grand :)

Lou
pas facile de parler de toutes ses belles lectures antérieures à nos biblioblog, je suis tentée par relire tous les A.Perez-Reverte, mais le temps me manque, et je voudrai tant faire une belle synthèse de ceux-ci...

Flo a dit…

Je découvre ta note maintenant lors d'une recherche sans aucun rapport ;)

Je suis ravie de t'avoir donné envie de le lire et encore plus qu'il t'ait plu !
Je ne fréquente plus guère les blogs littéraires depuis mon arrêt mais ça fait plaisir de constater que cette activité a pu avoir un intérêt...
De temps à autre je mets encore à jour ma biblio sous Babelio où nous nous étions déjà croisées également :)

Wictoria a dit…

Coucou Flo, je comprends très bien que l'on puisse se lasser de tenir un blog et, a fortiori de perdre du temps à lire celui des autres.
Toutes deux nous savons qu'il faut du temps pour écrire son résumé, ses impressions, mini 2 heures : on ne dirait pas hein ;)
J'avoue que j'ai levé le pied pour le reste, mais que j'aime bien venir tenir à jour mon biblioblog...jusqu'à quand ?
Nous verrons :)
Bises, à bientôt peut-être !

Enregistrer un commentaire

les commentaires sont les bienvenus s'ils concernent le livre commenté ; j'ai activé la vérification des mots (désolée mais je reçois vraiment trop de "spam") ainsi que la modération des commentaires avant leur publication sur le site.