index des auteurs

Le grillon du foyer - Charles DICKENS

édition bilingue
The cricket on the hearth, 1845

Le sujet
Mary Peerybingles, surnommée Dot, est l'heureuse mère d'un adorable bébé et l'épouse de John, un homme plus agé qu'elle. Son amie May est sur le point d'épouser Tackleton, un homme des plus antipathiques, propriétaire d'un magasin de jouets pour lequel travaille Caleb Plummer et Bertha, sa fille aveugle.
Caleb cache à sa fille la réalité et lui fait croire que leur maison est confortable alors qu'elle est en ruines, de même il tait la véritable nature de Tackleton.
Au risque de mettre son foyer en péril , Dot va aider May à retrouver son premier amour.

Le verbe
Il fait nuit noire, chantait la bouilloire ; les feuilles mortes s'entassent, pourrissantes, au bord de la route ; au-dessus tout est brouillard et ténèbres, au-dessous argile et boue ; un seul allégement à toute cette triste et fuligineuse atmosphère, et je ne suis pas sûre que c'en soit un, car c en'est qu'un éclat de pourpre sombre et violente où le soleil et le vent se sont entendu pour embraser les nuages coupables d'un pareil temps ; la plus grande étendue perceptible n'est qu'une longue bande noire et lugubre ; le poteau indicateur est tout engivré, le verglas recouvre le chemin, la glace n'est point de l'eau et l'eau n'est plus courante : on ne peut pas dire que rien soit dans l'ordre ; mail il approche, il approche, il approche...!
Mon complément
Je n'avais pas encore lu Dickens, mais Holly G. a remédié à cette déficience en m'offrant cette version bilingue des plus touchantes. Comment en effet rester sans voix devant un tel esprit ? A travers ses contes, Dickens avait l'art et la manière d'illustrer la misère, l'exploitation de l'homme par l'homme, propos qui, tout en étant réalistes, ne manquent pas d'humour ni de compassion.

3 commentaires:

Lou a dit…

je n'ai pas lu celui-ci mais il me tente beaucoup... j'avoue que j'ai encore pas mal de Dickens à lire, notamment plusieurs en Pléiade, dont je repousse la lecture à des vacances un peu plus longues...

Isil a dit…

Excellente idée d'avoir regroupé ces "lectures victoriennes" sous une même rubrique. Cela me permets de revenir sur de vieux articles et notamment sur ce Dickens que je n'ai pas lu. Je suis très fan de l'auteur mais il m'en reste encore beaucoup à découvrir. Si celui-ci est conseillé par Holly G. il faut que je le lise.

Wictoria a dit…

Merci Isil,
C'est mon premier livre de Dickens, je n'ai pas trop envie de lire ses histoires tristes d'enfants abandonnés, là, c'est magique !

Enregistrer un commentaire

les commentaires sont les bienvenus s'ils concernent le livre commenté ; j'ai activé la vérification des mots (désolée mais je reçois vraiment trop de "spam") ainsi que la modération des commentaires avant leur publication sur le site.