index des auteurs

Dans l'abîme du temps - Howard Phillips LOVECRAFT

Une nouvelle fantastique éditée en 1935
titre d'origine : The shadow of time
96 pages

Le sujet
Un homme s'évanouit en donnant un cours à l'université. Lorsqu'il reprend conscience, il semble être différent et sa famille le tient à distance. Cinq ans après les faits, il semble avoir repris "ses esprits", et finit par comprendre que durant ce laps de temps, il a été enlevé par une ancienne race humaine capable de se projeter dans le passé, l'avenir et même l'univers. Il comprend aussi que durant ce temps, il a vécu à leur époque, s'adaptant progressivement à son nouveau corps monstrueux, avant de pouvoir réintégrer le sien.

Le verbe
Avant même que mon moi éveillé n'ait étudié les cas analogues au mien ou les anciens mythes, d'où assurément naquirent les rêves, j'appris que les entités qui m'entouraient étaient la race la plus évoluée du monde, qu'elle avait conquis le temps et envoyé des esprits en exploration dans toutes les époques. Je sus aussi que j'avais été exilé de mon temps tandis qu'un autre y occupait mon corps et que certaines de ces étranges formes abritaient des esprits pareillement capturés.  (p.197)
Mon complément
Je préfère cette seconde nouvelle à la précédente, pour son originalité et aussi, parce que je me suis sentie plus proche de ce pauvre bougre à qui il arrive une fantastique histoire. En effet, les scientifiques éperdus de l'expédition en Antartique avaient pour moi quelque chose de malsain et même, un comportement incohérent : car franchement, après avoir découvert mes camarades décimés, j'aurais plutôt eu envie de prendre la poudre d'escampette plutôt que de me mettre à explorer l'ideuse cité. Enfin, c'est ainsi.

Dans ce récit, le narrateur est Nathaniel Wingate Peaslee, économiste politique qui après son aventure d'amnésie, devient psychologue. Un jour, il a l'occasion de partir en expédition avec Dyer, le même que dans les montagnes hallucinées.

Aparté : je note que H.P. Lovecraft aime beaucoup réintroduire des personnages, créatures ou objets, les invitant d'un livre à l'autre, un peu comme s'ils se retrouvaient dans un club entre amis, les pièces principales de sa propre mythologie.
Pourtant je cheminais toujours, comme vers quelque rendez-vous fantastique - harcelé de plus en plus par les chimères déconcertantes, les compulsions et les pseudo-souvenirs. Je songeais à certains des profils possibles des rangées de pierres telles que mon fils les avait vues en vol, et je m'étonnais qu'elles puissent paraître à la fois si redoutables et si familières. Quelque chose tâtonnait et cognait autour du loquet de ma mémoire, tandis qu'une force inconnue cherchait à maintenir le portail fermé. (p.223)
L'expédition sur les terres australes lui permettent de retrouver le lieu d'exil dans lequel il vécu pendant ses années d'amnésie sous sa forme monstrueuse et conique. La découverte des premières immenses pierres dégagées du sable m'a fortement rappelé le film "2001, Odyssée de l'espace" et la référence au monolithe noir.
M'aventurant un peu plus loin que d'habitude, je rencontrai une grande pierre qui paraissait sensiblement différente de celles que j'avais djà vue. Elle était presque entièrement recouverte mais, me penchant, je retirais le sable avec mes mains puis examinai soigneusement l'objet en ajoutant au clair de lune la lumière de ma torche électrique. (p.218)
Au final, voilà un abîme du temps où je vais encore me perdre longtemps !

Nota Bene
Dans le même genre de livre original, MON livre culte, lu il y a plus de 30 ans, et qui m'a fait une forte impression : c'est Le gouffre de la Lune d'Abraham Merritt. Un livre dans lequel il faudrait que je me replonge aussi, histoire de voir si je suis toujours sous le charme...

2 commentaires:

pom' a dit…

lovecraft est un auteur que j'apprécie à petite dose

Wictoria a dit…

je dois dire Pom'que je le re-découvre, il y a si longtemps que je n'ai pas mis le nez dans un livre de SF, un genre qui fut lié à ma jeunesse et que vers lequel je ne vais guère souvent...

Enregistrer un commentaire

les commentaires sont les bienvenus s'ils concernent le livre commenté ; j'ai activé la vérification des mots (désolée mais je reçois vraiment trop de "spam") ainsi que la modération des commentaires avant leur publication sur le site.