index des auteurs

Révélation - Stephenie MEYER

un livre aux éditions Hachette (2008)
Titre original : Breaking Dawn
760 pages

Le sujet
Bella épouse Edward, ils partent en voyage de noces durant lequel ils conçoivent un enfant. Bien entendu, cet enfant hybride va bouleverser leur vie et celle de leur famille, voir celle de tous les vampires sur Terre.

Le verbe
Je le suivis en traînant des pieds comme un zombie. Et avec à peu près autant de neurones. Mais avais-je le choix ? Quelque chose n'allait pas. Il fallait que je vois ce que c'était. Je n'y pourrais rien, et je me sentirais encore plus mal. Bref, la routine. (p 287, livre 2 Jacob)
Mon complément
Voilà, c'est fini. Ma belle aventure-lecture de quelques jours en compagnie de ces héros improbables s'achève, s'est achevée il y a quelques heures. Je ne m'aurais jamais cru capable d'un tel marathon, si je puis dire. C'est que je suis tombée à fond dans cette troublante histoire de processus de développement : mystification de la période de maturité. C'était pas si mal, c'était bien. Quelques remarques sur les mots traduits, un peu trop de "marmoréen", de "derechef", des mots qui ne sont pas très communs et qui finissent par agacer au bout de plusieurs milliers de pages. Mais tout cela est secondaire.

Résumer l'histoire des 4 tomes ? Bien sûr. Mais il ne faudra pas trop s'attarder sur des détails, je récite "de mémoire".

C'est donc l'histoire quasi impossible de Bella Swan, une jeune fille de 17 ans qui s'éprend d'Edward Cullen, un garçon de son âge qui est éternel car il est un vampire. Edward a un don : il lit dans la pensée de gens, sauf en Bella qui lui reste bizarrement hermétique. Bella vieillit, Edward décide de la quitter pour qu'elle puisse vivre une vie normale, il ne veut pas entendre qu'elle désire vivre une vie de paria auprès de lui. Devenir vampire n'est pour lui pas un choix délibéré, c'est juste une conséquence pour échapper à la mort. Impossible donc de permettre une mise à mort délibérée.

Abandonnée à son triste sort, son ami Jacob la réconforte autant qu'il le peut, mais il finit par se transformer en loup-garou, conséquence de la présence de vampires dans les parages de sa zone de protection. Désoeuvrée, Bella s'adonne à toutes sortes d'activités dangereuses. Quand elle saute dans la mer depuis une falaise, Alice, la soeur d'Edward qui a pour don de voir l'avenir prévient son frère que Bella est morte. Afin de ne pas lui survivre, Edward se rend en Italie, dans le but de révéler sa nature singulière au milieu d'une foule : les vampires scintillent au Soleil comme s'ils étaient recouverts de diamants. Avec cela, ils ne passent vraiment pas inaperçus...

Or, en agissant ainsi, Edward désire provoquer la colère des Volturi dans leur propre ville. La famille Volturi est la plus importante pour les vampires, représentante de l'autorité des vampires et gardienne des lois, dont la première est de ne JAMAIS réveler leur véritable nature aux humains. Un vampire qui outrepasse cette règle est automatiquement condamné à mort (découpé puis brûlé). Apprenant le funeste destin qui attend Edward par sa faute, Bella se précipite en Italie et finit par permettre son sauvetage. Les Volturi laissent repartir les amoureux à une condition : que Bella devienne vampire elle aussi. Mais Edward repousse l'échéance et oblige Bella à accepter le mariage. Bella de son côté, oblige Edward à l'aimer charnellement avant qu'elle ne perde son humanité.

Quelques bleus sur les bras (le corps d'un vampire est dur comme la pierre) et quelques oreillers en charpie plus tard, elle se retrouve enceinte. Mais le foetus se développe anormalement rapidement puisque la grossesse ne dure que quelques semaines (un rêve ????). Le bébé épuise sa mère (il est vraiment trop fort et lui casse même quelques côtes en bougeant !) puis il finit par sortir (genre césarienne, je vous passe les détails sanguinolents). C'est une fille ! Mi-humaine (son coeur bat et elle grandi à une vitesse stupéfiante), mi-vampire (elle se nourrit de sang humain : des poches de sang pour les âmes sensibles). En la voyant, Jacob s'imprègne d'elle (il en devient le protecteur attitré). Bella mourante est (enfin) transformée en vampire par son cher et tendre. Je ne vous parle pas du désespoir (compréhensible) du pauvre Jacob, l'ami de coeur de cette incroyable Bella, Jacon, loup-garou de son état (faut suivre mes petits agneaux !), un ennemi juré pour la race des vampires, qui accuse le choc que Bella soit à jamais perdue.

Mais voilà que les Volturi décident de débarquer en Amérique au grand complet pour venir vérifier de visu l'abomination : il est en effet INTERDIT aux vampires de créer des vampires enfants. La famille Cullen, protégée par la horde des loups-garous, attend le verdict des Volturi, entourée de ses amis qui ont été témoins de la croissance de la gamine qui a atteint, quelques semaines après sa naissance, la taille d'un enfant de quelques années. S'ensuit une bataille mentale de vampires qui affrontent et confrontent leurs "dons" (celui de l'illusion, celui de la douleur, celui de détecter les mensonges etc...). Mais le don qui va les épargner et éviter le carnage, c'est celui de Bella.

Car Bella est un bouclier : elle peut à sa guise englober dans une sorte d'un parapluie de protection maléable tous les siens et les rendre ainsi imperméables à toutes les attaques des Volturi et de leur garde. Les Volturi finissent par accepter que l'enfant n'est pas une menace pour leur survie, et repartent, vaincus. Une nouvelle race est née avec l'enfant hybride de Bella et Edward.

Je me relis et je ne peux pas moins dire. Après avoir vu le film qui a été fait en adaptant le premier tome (Twilight), j'avoue m'être laissée emportée dans une lecture assez visuelle mais pas désagréable. J'avoue même avoir hâte de voir le résultat sur écran, un peu comme j'ai eu hâte de voir les films de la saga Harry Potter.

Tous les livres sont écrits du point de vue de Bella. Dans ce dernier, j'ai bien aimé la structure en 3 parties qui insère le point de vue de Jacob. En première partie, le livre de Bella débute par le mariage et s'achève au moment où elle découvre sa grossesse. Puis le livre de Jacob, génial, où le jeune homme s'y découvre de manière très drôle mais pas si désespérée. Enfin, pour la dernière partie, nous retrouvons Bella à partir du moment de son douloureux accouchement qui précède de peu sa transformation en vampire, jusqu'au final.

Preuve s'il en était encore besoin, je suis incurable. Je dois donc avouer sans honte que j'ai pleuré tout le chapitre 22 (Promesse) qui est celui où Bella fait connaissance avec sa fille. Globalement ce dernier livre est celui qui me fut le plus intime, sans doute à cause de la maternité. Etape vraiment bien retranscrite : la peur, la douleur, le sang, la sensation de ne plus être soi, d'être hors limite, d'être à côté de la plaque.

Je n'ai pas trop envie de chercher plus d'explications à l'enthousiasme que j'ai eu en compagnie de ces livres. Même si le style de Stephenie Myer n'est pas très "littéraire", il n'empêche qu'il sait plaire, et c'est déjà beaucoup puisque d'autres auteurs n'ont (malheureusement) ni le fond ni la forme... Je le reconnais, je fus une mordue de plus.

L'histoire d'amour, puisqu'il s'agit de cela, est plutôt "amusante" et enthousiasmante. Quant à moi, j'y ai vu de nombreux clins d'oeil, pas mal d'humour aussi, comme quand Bella demande au bout de combien de temps les couples vampires finissent par se lasser l'un de l'autre. Dix ans, une "paille" pour eux qui ont l'éternité. On aurait pu imaginer pire.

Stephenie Meyer est assez fine pour savoir écrire une histoire qui puisse plaire à une large public, le fait que ce soit des créatures mystiques n'est qu'une manière de dire que quelques soient nos "talents", il reste toujours une vulnérabilité, nul n'est infaillible. Nous sommes tous plus ou moins le monstre de l'autre, nous rejetons ce qui est inconnu et différent, il y a de nombreuses pistes de lectures, c'est sans doute pour cela que les livres ont eu tant de succès.

Précédemment

5 commentaires:

Vladkergan a dit…

En tant que gros amateur du sujet vampire, je n'ai pas été convaincu par la série de Stephenie Meyer.

Son style, même s'il n'est pas très "littéraire" se laisse lire, mais l'histoire pêche selon moi surtout par son histoire d'amour caricaturale, amplifiée par des personnages qui sont des archétypes complets.

Une grosse déception pour cette série que je n'estime pas valoir le battage médiatique qui croît autour.

Une autre chronique des tomes 1 et 2 sont accessibles depuis cette page : http://blog.vampirisme.com/vampire/?306-meyer-stephenie-fascination

Wictoria a dit…

Merci Vladkergan,

pour ma part, je ne suis pas spécialement "fan" de vampire, je n'y connais rien du tout et je me suis laissée emporté dans cette histoire de la même manière que s'il s'était agit d'extraterrestre (je suis très fan de SF par contre).

Pour moi, la lecture en général est une récréation.

Merci pour ton lien!

Anonyme a dit…

Franchement j'ai adoré les 4 tomes de cette saga !
Dès les premiers mots de premiers tomes je me suis laissé emportée ... c'est vraiment ... fascinant !!

Wictoria a dit…

tout comme moi à ma grande surprise car je ne suis pas portée sur les livres pour ado habituellement :)

Anonyme a dit…

cette histoire est vraimen magnifique une histoire d'amour que tout le monde aimerais vivre (évidement je parle pour les fmme paske les mec ya ke le cul ki les interresse) c'est un lien fort qui unisse les héros de cette saga, jé hate de voir l'adaptation au cnéma !

Enregistrer un commentaire

les commentaires sont les bienvenus s'ils concernent le livre commenté ; j'ai activé la vérification des mots (désolée mais je reçois vraiment trop de "spam") ainsi que la modération des commentaires avant leur publication sur le site.