index des auteurs

Eternels - Alyson NOËL




Le livre
:
Titre original : The immortals - Evermore
Date de parution : 2009
Traduction française par : Laurence Boischot et Sylvie Cohen
Editions Michel Lafon
340 pages


Le sujet
:
Ever, une jeune fille qui a survécu à un dramatique accident de voiture, est hantée par sa petite soeur Riley qui vient chaque jour lui tenir compagnie et tombe sous le charme de Damen, un étrange garçon auprès duquel elle peut enfin se départir de son don post-accident : celui de deviner la pensée de son entourage.


Le verbe :
- Ce n'est pas à moi.
- Ah bon ? Il y a une autre Ever dans la classe ?
Quoi ?
Je prends le papier qu'elle me brandit sous le nez, et constate qu'elle dit vrai. "Ever" est vraiment écrit dessus, de l'écriture très reconnaissable de Damen. Je ne comprends rien, je n'ai aucune explication logique. Mais je sais ce que j'ai vu.
Les mains tremblantes, je déplie un coin après l'autre, en prenant soin d'en lisser les plis. Et là, le souffle coupé, je découvre un petit dessin - le croquis extrêmement précis d'une magnifique tulipe rouge. (p 82)
Mon complément :
Devenue orpheline à la suite d'un accident de voiture dont elle se sent responsable, Ever, 16 ans et demi, la plus jolie fille de son lycée quitte sa ville pour s'installer chez sa tante, une jeune avocate riche et célibataire qui fait tout pour l'installer confortablement et lui prodiguer un minimum d'affection malgré son travail prenant. Mais Ever est tourmentée : depuis son réveil après l'accident, elle est devenue une sorte d'extralucide, visualisant des auras autour des gens, capable de voir les morts, de capter les pensées de ses camarades, de tout savoir d'eux si elle a la mauvaise idée de les frôler. Aussi, elle entreprend de se réfugier régulièrement dans une sorte de bulle calfeutrée dans son sweat-shirt à capuche "XXXXL" et vissée à ses écouteurs qui diffusent une musique abrutissante, seul équipement possible pour l'isoler un peu de la pensée des autres. Bien entendu, avec un tel accoutrement, elle fait partie des bizarres, des laissés-pour-compte comme Haven la copine gothique ou Miles, le bon copain attiré par les garçons.

Arrive au lycée, Damen, un beau ténébreux de 17 ans, émancipé, vêtu comme un top model, magnétique, sûr de lui, qui afffole plus ou moins toute la classe et qui entreprend de l'approcher elle, alors qu'elle ne veut en aucun cas entrer en contact avec lui. Elle se méfie de lui et préfère garder ses distances même s'il est le seul capable de lui apporter un peu de sérénité, de la rassurer et de créer du silence en la touchant, de lui apporter un peu de cette normalité qui lui manque : il n'a pas d'aura, elle ne peut deviner ses pensées, bref, il n'est pas "normal" et c'est ce qui est préoccupant !

Roman lu (dévoré ?) en une journée. Je l'avoue, les pages se tournent toutes seules, même si le roman aurait gagné à être plus concis avec moins de scènes un peu trop récurrentes à mon goût : l'arrivée en voiture au lycée et la place de parking, les coups bas des pestes de la classe, les fleurs offertes qui sortent de nulle part, ...les "je t'aime-je t'abandonne". J'ai tout de même été déçue par la lecture car je me faisais une autre idée de ce livre : j'attendais plus d'actions, plus de connivence entre les héros.

Il y a un petit air de Twilight sans les vampires ni les loups-garou, mais avec des fantômes et des immortels, mais nous restons dans le milieu des ados, avec leurs problèmes, leur sexualité, leurs tentations, leur recherche d'eux-mêmes, les rapports avec leur famille, le contact de l'autre, cet inconnu... Mention particulière pour les scènes touchantes et même amusantes sur les relations entre Ever et Riley, les deux sœurs incapables de se passer l'une de l'autre tout en n'ayant aucun avenir en commun.

Un style d'écriture quand même très en dessous de celui de Meyer, et avec beaucoup moins d'humour que celui de Fantaskey ; cependant, après avoir lu quelques avis exprimés au sujet de tome 2, je dois avouer que je suis intriguée par l'évolution du petit couple formé par Ever et Damen et que je pourrais donc bien me laisser tenter par les suivre là où ils voudront bien aller. Je suis curieuse de lire comment la Miss va s'en sortir, même si j'éprouve plus de compassion pour le pauvre Damen (qui a bien du courage pour s'acharner à séduire une telle sceptique bornée).

5 commentaires:

calypso a dit…

Je ne suis pas trop tentée !

virginie a dit…

Ton billet me tenterait plutôt. Je me remets à lire de temps en temps de la littérature jeunesse, motivée par ma fille (11 ans) qui, de croqueuse de pages, devient une véritable dévoreuse. J'ai l'intention de profiter des prochaines vacances pour rattraper mon grand retard dans ce territoire de lectures !

Theoma a dit…

Rien que la couv et je suis déjà loin ;-)

Wictoria a dit…

Tout comme moi Virginie, tout comme moi : je suis motivée par la fille et comme cela se lit vite on peut passer à autre chose juste après, je trouve très important de partager nos lectures avec les enfants, côté "jeunes" je n'aime pas trop les mangas, ni les BD (elle adore les Légendaires et moi "bof bof") mais la littérature "fantastique" nous rapproche, il me reste à vérifier si tel ou tel livre est adapté à son âge...

Wictoria a dit…

Calypso, Théoma, oh je comprends, vous pouvez passer :)

Enregistrer un commentaire

les commentaires sont les bienvenus s'ils concernent le livre commenté ; j'ai activé la vérification des mots (désolée mais je reçois vraiment trop de "spam") ainsi que la modération des commentaires avant leur publication sur le site.