index des auteurs

Le cadavre anglais - Jean-François PAROT

Le livre
Date de parution : 2007
Editions Lattès
410 pages

Le sujet
Paris 1777. Le long des façades de la rue Saint-Germain l'Auxerrois, Nicolas trouve que l'obscurité est bien étrange... Peu de temps après, le gouverneur de la prison de Fort-l'Evèque fait mander le commissaire de permanence est c'est Nicolas qui arrive sur les lieux où le cadavre d'un inconnu est retrouvé, apparemment victime d'une chute lors de son évasion.
Et nous sommes partis pour une enquête minutieuse pour trouver l'identité du cadavre sur fond d'affaire d'espionnage : nous sommes en pleine période de la Guerre d'indépendance des États-Unis, il est question que les "insurgents" obtiennent l'aide de la France qui doit donc améliorer ses équipements de marine, et surtout, obtenir un instrument de précision indispensable pour les expéditions : la montre marine capable de donner la longitude.



Le verbe
Il s'engagea avec prudence dans un escalier pourri aux degrés branlants. Les parois de la cage étaient recouvertes du noir de la fumée qui sortait des galetas et des carrés. Plus il gravissait les étages, plus les stigmates de la misère lui sautait aux yeux. Les portes ouvertes offraient des visions de vie pitoyables : familles entassées dans des soupentes, enfants à moitié nus, couchés pêle-mêle à terre au milieu de grabats sans draperie, pots et ustensiles de cuisine voisinant avec des vases de nuit. Il constatait tout cela, étourdit par le bruit d'un martèlement continu. Dans ses repaires et faute de souliers, luxe inaccessible, le choc des sabots sur les planches rythmait la vie. (p 242)
Mon complément
On ne peut se lasser des enquêtes de Nicolas le Floch, toujours trépidantes, et dans le coeur du temps, faisant la part belle aux véritables éléments de l'Histoire sans oublier ceux qui oeuvre dans l'ombre sans tirer aucune gloire, sinon la satisfaction d'être au service d'une nation.

Lien externe

8 commentaires:

mazel a dit…

en attente de lecture chez moi, mais je me demande si je ne l'ai pas déjà lu...
en attente également "l'homme au ventre de plomb"...
je suis en train de me refaire toute la collection pour essayer des les lire dans l'ordre...
bonne journée
bises

Wictoria a dit…

oui, c'est préférable Mazel car le héros a une vie intime des plus complexes et on a parfois du mal à se souvenir qui couche avec qui... il a au cours des histoires plusieurs "amies" car c'est un tombeur !

Brize a dit…

Je n'ai lu que les deux premiers tomes, qui m'avaient bien plu.
As-tu vu l'adaptation en téléfilms ? Si c'est le cas, on pourrait comparer nos impressions respectives (au-delà de mon intérêt personnel pour le physique de l'acteur principal!).

Wictoria a dit…

Oui Brize, j'ai vu tous les épisodes ! j'ai bien aimé l'adaptation c'est vrai que l'acteur principal est pas mal et je trouve qu'il incarne bien Nicolas que moi j'avais fait moins beau dans mon imaginaire (les hommes à cette époque devaient être moins "propres").
Ce que je n'aime pas trop dans les séries françaises en général, c'est cette atmosphère de théatre : les bruits, les gestes ne font pas assez naturels ; on ne retrouve pas l'ambiance que j'aime par exemple comme dans les séries "Bones" ou "Dexter". Je préfèrerai carrément un style comme "Barnaby" que j'adore regarder.

Brize a dit…

En fait, moi, je m'étais dit qu'ils avaient manqué de moyens pour les extérieurs, les scènes à Paris ou à Versailles qui sont si bien décrites dans les livres : c'est peut-être ce que tu as voulu évoquer en parlant de cette ambiance "théâtre".
Mon souvenir des deux tomes que j'avais lus n'était pas assez précis mais j'ai eu l'impression que les téléfilms prenaient une certaine liberté dans l'adaptation (en particulier avec le personnage féminin récurrent, dont je ne me souvenais pas). Mais tu seras meilleure juge que moi en la matière.
Sinon, pour en revenir aux personnages, je les trouve très convaincants.

Wictoria a dit…

tout à fait Brize, tu as raison !
trop de scènes à l'intérieur, mais je pense que refaire Versailles en extérieur c'est mission impossible, par contre, il aurait pu y avoir des scènes de carrosse ou de cheval car dans le livre il y a beaucoup de trajet entre Paris et Versailles.

Brize a dit…

Ah, j'ai oublié : j'adore le thème musical (au point que je l'ai choisi comme sonnerie de mon téléphone portable) !

Anonyme a dit…

brize
comment as-tu fait pour mettre le thème musical en sonnerie, je souhaiterais faire de même
d avance merci
seve

Enregistrer un commentaire

les commentaires sont les bienvenus s'ils concernent le livre commenté ; j'ai activé la vérification des mots (désolée mais je reçois vraiment trop de "spam") ainsi que la modération des commentaires avant leur publication sur le site.